Kingdom Hearts Liberty RPG

2 ans après la victoire de la Keyblade sur l'organisation XIII, l'histoire se recrée. Avec un personnage proposé ou un personnage personnage inventé, venez avec nous retracer la destinée.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
The Mad Matter's story [Complete] 090419035524248563508956The Mad Matter's story [Complete] 091026125720248564718222The Mad Matter's story [Complete] 091026125721248564718223The Mad Matter's story [Complete] 090703114325248564004158The Mad Matter's story [Complete] I28926_boutonpartenariat]The Mad Matter's story [Complete] Kevin_12

Partagez
 

 The Mad Matter's story [Complete]

Aller en bas 
AuteurMessage
The Mad Hatter
Born in Darkness and Madness
The Mad Hatter

Messages : 49
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 26
Localisation : ...Regarde derrière toi ... ~In the Sadows~

Carte du combattant
Points de Vie (PV):
The Mad Matter's story [Complete] Left_bar_bleue150/150The Mad Matter's story [Complete] Empty_bar_bleue  (150/150)
Points de Magie (MP):
The Mad Matter's story [Complete] Left_bar_bleue100/100The Mad Matter's story [Complete] Empty_bar_bleue  (100/100)
Expérience (EXP) avant Level UP:
The Mad Matter's story [Complete] Left_bar_bleue100/100The Mad Matter's story [Complete] Empty_bar_bleue  (100/100)

The Mad Matter's story [Complete] Empty
MessageSujet: The Mad Matter's story [Complete]   The Mad Matter's story [Complete] Icon_minitimeJeu 11 Fév - 7:09

The Mad Matter's story [Complete] Break-1425116658


L'histoire complète de The Mad Matter


The Mad Matter's story [Complete] Break-and-Raven-pandora-hearts-6817953-1024-768




Il était une fois, dans un monde
lointain, heureux et prospère, une famille royale composé d'un roi,
d'une reine, de deux princesses et d'un prince. Une belle et grande
famille...
C'est la que j'interviens... Moi, un
simple paysans n'ayant pris conscience de mes capacités que lorsque
je fus emmener au palais..
Je n'avais alors que six ans et je
travailler dans le potager avec ma mère et ma sœur jumelle, enfin
jumelle nous étions bien jumeaux a l'exception que moi j'étais
atteint d'albinisme. Je ne servais pas a grand chose a mon père qui
était un fermier bien battit et fort. Ce fut se jour ou j'arrachais
les laitues qui venait de finir de pousser tout en jouant avec ma
sœur que notre mère nous interpella.
« Kévin! Milly! »
D'un même mouvements, comme des
jumeaux, nous sommes aller rejoindre notre mère qui était en pleine
discussion avec des gardes de la famille royale.
« Madame Regnard, nous insistons
fortement …. Nous sommes même près a vous verser une très
grosses sommes pour lui . »
De quoi parlait-il ? Je ne saisissait
pas et de tout évidence ma sœur non plus étant donné que nous
nous scrutions mutuellement le visage.
« Il n'est pas question que je
vous cède mon enfant! »
Je m'approcha de ma mère et lui
demanda ce qu'il se passait. Ma mère ne nous ayant jamais rien
cacher nous emmena, moi et Milly a l'intérieur de la maison,
laissant les gardes sur le pas de notre modeste demeure.
Nous nous installâmes tout trois
autour de notre table en bois puis ma mère regarda ma sœur.
« Tu n'as pas a rester Milly,
cela ne te concerne pas »
Ma jumelle prit ma main dans la sienne
et répondit de sa voix enfantine mais bien décider.
« Si ça concerne Kévin, je suis
concerné aussi! C'est mon petit frère! »
Ma sœur était né quelque minutes
avant moi et ne cessait de le rappeler dès qu'elle en avait
l'occasion. Nous étions tellement différents … J'étais comme la
lune et elle comme le soleil. Mes cheveux et ma peau étaient
irrémédiablement blanches bien que je passais beaucoup de temps a
l'extérieur. Milly, elle avait de magnifique cheveux blond comme les
blés comme notre mère et son teint était légèrement bronzé,
comme tout enfants de paysans. Elle avait les beau yeux bleu de notre
mère et moi j'avais des yeux rouges comme le sang … Encore un
signe de mon albinisme. Papa était absent se jour la, partit pour
le marché voulant vendre les quelques bêtes qu'ils nous restaient
pour pouvoir manger. Car il est vrai que ce n'était pas facile de
survivre avec les moyens que nous avions.
« Écoutez mes chéris … Les
gardes veulent t'emmener, Kévin. Ils disent que le vieux sorcier du
roi a eu une vision disant que tu serai le prochain sorcier de la
famille royale. »
Sur le moments, je ne compris pas tout
de suite l'ampleur de la situation. Mais dans mon esprit d'enfants,
je voulais a la fois que mon père et ma mère soit fier de moi et
aussi que ma famille soit a l'abri du besoin.
« Ils veulent t'offrir beaucoup
d'argent maman? » lui demandai-je de ma petite voix de
garçonnet.
« … Oui …. »répondit-elle
après un temps d'hésitation.
Je me lever du tabouret ou j'étais
assis, lâchant aussi la main de ma sœur.
« Alors j'y vais! »
J'étais déjà parti vers la porte
quand ma mère me rattrapa par le bras et me sera contre elle.
« Non! C'est hors de question
... »
J'eus de la peine d'avoir fait souffrir
ma mère en cette instant mais bien que j'étais un enfant, je
n'étais pas dépourvu d'une certaines intelligence. Je savais que je
pourrai les mettre a l'abri du besoin et c'était amplement suffisant
pour moi de les savoir heureux.
C'est a ce moments la que mon père
rentra a la maison, les traits tirés et je sentis qu'il était en
alerte ayant vu les gardes qui n'avaient sans doute pas bouger.
Ma mère me lâchât et emmena mon père
dans une pièce voisine de notre maison. Ma sœur me rejoignit
bientôt les larmes aux yeux.
« Pourquoi tu veux partir Kévin
? »
« Pour que vous soyez heureux et
fier de moi! »
Ma sœur me poussa violemment en proie
au larmes et me cria dessus.
« Méchant! Méchant! Méchant!
Idiot! J'veux pas que tu t'en va! »
Nos parents revinrent vers nous et
Milly alla directement vers notre mère qui la serra contre elle. Mon
père s'avança alors vers moi et j'eus soudain très peur. Je savais
ce qu'il pensait de moi, il en avait parler avec d'autre fermier.
Pour lui je n'étais qu'un poids mort dans la famille comme sa mère,
ma grand mère, l'avait était pour son père, mon grand père car je
tenais mon albinisme de ma grand mère décédait. On disait aussi
d'elle qu'elle était une sorcière...
Je ne voulais plus être un poids mort!
Je voulais que mon père soit fier de moi! Sans y réfléchir je
sortis dehors pour aller trouver les gardes.
« Je viens avec vous! Mais vous
devez donnez beaucoup d'argent a mon père et a ma mère! »
Les gardes furent surpris que ce soit
moi qui prennent les initiatives, après tout je n'étais qu'un
enfant mais il me tendirent quand même deux grosses bourses pleines
d'argents qui serait bien utiles a ma famille. Je pris les bourses
et rentra a la maison pour les donner a mon père avant de repartir.
Ni mon père, ni ma mère, ni ma sœur n'eurent le temps de
m'empêcher de partir. J'étais déjà assis sur le cheval d'un
cavalier derrière lui et nous partîmes. Je hurlais un adieu a ma
famille.
« Vous serez fier de moi quand je
reviendrez! »
A cette instant la je ne savais pas que
je ne les reverrai jamais …
C'est alors que ma vie au château
commença. J'arrivai une heure après le décès du magicien du roi
et je fus présenter a la famille royale. La reine était alors
enceinte de leur deuxième fille, la première possédait déjà
treize années et le prince avait sept ans quand je suis arriver. Dès
lors de mon arriver je fus conduit vers l'assistant du l'ancien
magicien du roi. Il fut mon mentor pendant de nombreuses années
malheureusement je le dépassa en matière de magie dès mes quatorze
ans. C'est d'ailleurs a cette age la que je me lia d'amitié avec le
prince, que je ne faisais qu'apercevoir depuis huit ans. J'étais en
train de travailler a la bibliothèque, travaillant sur un vieux
manuscrit que j'avais dénicher en fouillant la bibliothèque, quand
il arriva. Il était aussi différents de moi que l'était ma sœur.
Bien que la différences entre ma sœur et moi était qu'elle était
comme le soleil et que j'étais comme la lune. Le prince lui était
le noir et moi j'étais le blanc. Il avait les cheveux aussi noir
qu'un corbeau et sont regard était d'un or comme liquide quand on
fixait ses yeux. Il avait croiser mon regard en entrant dans la
bibliothèque mais avait instantanément détourner les yeux. Cela me
rappeler l'époque ou ma mère nous emmener moi et ma sœur dans la
ville la plus proches. Tout les gens me regardaient puis détourner
le regards, a cette époque je savais déjà ce qu'il pensait de
moi... -Quel enfant étrange! Ces cheveux
blanc .. Ce teint blanc et ces yeux! Ces yeux rouges sang! Quel
horreur! -
C'est ce qu'avait du penser le prince
en me regardant, enfin c'est ce que je pensais car il revint bientôt
avec un livre et s'installa en face de moi, cette fois son regard
n'était pas fuyant il me fixait bel et bien. Moi j'étais timide
alors je gardais la tête basse et essayer de me concentrer sur ma
lecture sauf que je n'y arriver pas avec ce regard doré poser sur
moi.
« Alors comme ça c'est toi le
futur sorcier de notre famille ? »
Sa voix était glacial et dure, on
aurait dit un reproche. A cette instant j'étais pour la première
fois impressionné par quelqu'un possédant a peu de chose près le
mémé age que moi.
« Ou-oui … Monsieur... »
Je ne relevais pas toujours la tête.
« Pourquoi tu m'appelle Monsieur
? »
J'étais incrédule... Je me serai
plutôt attendu a un « ne m'adresse pas la parole si je ne te
l'est pas accorder » plutôt que ça.
« P-parce que … Vous êtes le
prince ... »
Il ria, et ce me fit un drôle d'effet,
j'ai oser relever la tête et l'observer. En faite il ressembler a
n'importe qu'elle adolescent de quinze ans... je l'aurai cru plus
sévère a cause de son éducation. Je me faisais trop de préjugé a
priori.
« Étant donné que nous allons
nous côtoyer souvent autant que nous soyons ami non ? »
C'était vrai nous allions nous côtoyer
souvent car de toute évidence il allait prendre la place de son père
tôt ou tard et moi … je serai son magicien, son conseiller. Mais
être ami … Je ne savais même pas ce que c'était que d'avoir un
ami, je n'en ai jamais eu a cause de mon apparence...
« Vous voulez vraiment être amis avec
moi? »
J'essaye d'avoir une voix clair et
précise mais elle était encore chevrotante.
« Pourquoi ne le serions nous
pas ? »
« .. Et bien …. Vous n'avez
pas remarqué ? »
Je fis exprès de regarder le prince
droit dans les yeux pour qu'il détaille bien a quoi je ressembler.
Cheveux blanc, peau blanche, yeux rouges sang.
« Remarqué quoi ? »
« Que je suis ... »
« Blanc ? J'ai bien les
cheveux noir moi »
« Ça ne vous dérange pas ? Ma
peau, mes cheveux et mes yeux ? »
« …. Non du tout a bien y
réfléchir ce n'est qu'une apparence et cela n'est pas bien
important. »
J'en rester stupéfait. Pour la
première fois de ma vie, en dehors de ma famille, on me traiter
comme quelqu'un de normal. Cela me fit chaud au cœur.
« Je … Vous .. heu … Je
m'appelle … Kévin ... »
« Et moi, Raven. Alors ? Amis
? »
« …. Oui. »
Dès lors le prince et moi formions un
duo quasiment inséparable. Ce qui ne fit pas plaisir a mon éducateur
car je m'absenter souvent pour aller jouer avec le prince. Il avait
développer un coté de moi que je ne connaissais pas. Quand j'étais
avec lui j'étais plein de vie et je ne me faisait pas prier pour
ensorceler mon éducateur pour qu'il croit que j'étais en train
d'étudier alors que je n'étais pas réellement la. Le prince Raven
aimait beaucoup que je fasse de la magie et parfois même il me
demanda de lui apprendre, ce que j'essayais de faire du mieux que je
pouvais. En trois ans je ne vis pas que notre amitié, a Raven et a
moi, prenez un chemin tout autre. Nous étions cachez dans les
jardins de la reine pour les leçons quotidienne que je donnais au
prince. J'avais 17 ans et lui 18. Nous travaillons depuis un certain
temps sur le sortilèges des flammes, en clair il devait réussir a
faire naitre une flamme au creux de sa main. C'était un chose un peu
plus poussé que ce que je lui avait appris en trois ans d'amitié.
Je me souviens comment il était distrait a l'époque et quand il ne
m'écoutait qu'a moitié.
« Hé! Raven ? Écoute moi bon
sang! »
« Hein ? »
« Je disais donc que tu dois
fixer la paume de ta main comme ceci et imaginer qu'une chaleur se
propage tout le longs de ton bras jusqu'au centre de ta main ensuite
tu dois invoquer cette chaleur intérieur pour qu'elle s'exprime sous
forme de flamme. »
Tout en parlant, je soignais mes
paroles aux gestes et je fis naitre une flamme au creux de ma main
comme je l'avais décris a mon ami le prince.
Deux heures durant il tentait de
réussir ce que moi j'avais réussir a faire du premier coup. J'étais
assis a même le sol avalant morceau de sucre après morceau de
sucre. Le sucre était déjà un de mes péché mignon et Raven m'en
offrait un sachet complet a chaque fois que nous allions nous amuser.
J'avalais le dernier morceau quand il réussi a faire naitre une
toute petite flamme dans le creux de sa main mais il pris peur et
ferma le point ce qui eux pour effet de le bruler.
« Aie! Ah ça fait mal! Mais j'ai
réussi, tu as vu Kévin ? J'ai réussi! »
Sans réellement m'en rendre compte
j'avais déjà attraper sa main et y fixer la cloque naissante.
« Bravo mais tu t'es fait mal.
J'aurai pas du t'apprendre ça »
« Tu rigole ? C'était super! »
« Je vais te soigner, attend. »
Je portai sa main et sa brulure près
de mes lèvres et souffla délicatement dessus, en cette instant la
couleur de mon souffle avait une douce couleur verte comme les
plantes. Dès que mon souffle entra en contact avec la cloque elle
disparu, mon prince était soigné.
« Merci. »
Je n'eus pas l'occasion de lui dire «
de rien » qu'il m'avait attraper dans ses bras et enlacer d'une
façon qu'il n'avait auparavant jamais fait avec moi. Je trouvais ça
étrange et encore plus étrange, c'est que j'avais soudainement
chaud et une sensation bizarre envahi mon cœur. Je prenais a peine
conscience de mes sentiments pour Raven. C'est aussi vif que l'éclair
qu'il posa ses lèvres sur les miennes, une simple et magique
fraction de secondes. Puis le regard de Raven se fit honteux quand il
se posa sur moi. J'étais en pleine confusion sentimental a cette
instant et ne savais que faire.
« Pardon ... »
« Je … Je ... »
Je me suis levé et suis partie en
courant... Qu'aurai-je pu faire d'autre ? Mon meilleur ami et qui
plus est le prince de ce pays m'avait embrasser ! Et le pire dans
tout cela, j'avais aimais ça!
Nous nous évitions depuis presque deux
mois ce que tout le monde au palais trouvais bizarre quand il réussit
a me coincer alors que j'étais a la recherche d'un grimoire pour
réaliser un sorts pour le roi. Je passais mes doigts sur la reliure
de chaque livre quand il apparut comme ça soudainement devant moi.
« Pourquoi on continu cette
mascarade!? »
Je lui tourna le dos et repris mes
recherches.
« Je ne vois pas de quoi tu parle
Raven... »
« Arrête un peu ça Kévin!
Regarde moi! »
Je me suis retourner et l'est regarder,
les sentiments se bousculer en moi mais je me fis de glace en lui
répondant
« voilà, satisfait ? »
« Non! »
« Alors qu'est ce que tu me veux ? »
« Je …. »
Raven fixa le sol un moment, un moment
trop long pour moi alors je tournai les talons pour fuir la
bibliothèque en bon froussard que j'étais.
« Je t'aime Kévin! Voilà ... »
Je me figea sur le coup. Qu'avait-il
dit ? Ai-je halluciné ? Aurai-je respirer un peu trop d'éther
durant mes expériences ? Abuser sur le sucre?
Ma main fut prise par la sienne et il
me força a me retourner encore une fois pour lui faire face.
« Oui, je t'aime et c'est la
vérité … Je t'aime depuis longtemps mais je n'osais pas …. Et
toi …? »
Que pouvais-je dire ? A part « oui »
? Mais sur le coup j'étais devenu comme muet. Mon cœur battait la
chamade a tel point que j'aurai pu croire qu'il allait déchirer ma
cage thoracique pour s'échapper.
« Réponds moi ... »
« Je …. »
Sans m'en rendre compte je serai sa
main a lui en faire mal, mais je ne m'en rendais guère compte. Je
voulais lui dire que mes sentiments était réciproque mais mon
cerveau tournai a plein régime. J'imaginais les pires scènes
pouvant se produire, si on découvrait cela....
« Ce n'est pas possible
...Impossible... »
« Si! Je t'aime! »
Je secouais la tête pour qu'il
comprenne bien ce que je voulais dire a cette instant.
« Non ce que je veux dire c'est
que …. C'est impossible nous deux … et si … et si ça
s'apprenait? »
« Je m'en fiche! L'important
c'est que tu m'aime aussi ... »
Oui j'aimais Raven... Je l'aimais a en
mourir. Il fallait que je lui dise. Mais je n'en eu pas le temps car
déjà je me retrouver dos a l'étagère de livre, prisonnier de son
étreinte et de ces lèvres collaient sur les miennes. Je lui rendit
son baiser tout simplement. Nos lèvres se séparèrent a regrets que
quand le manque d'oxygène se faisait ressentir mais a peine la
première bouffer d'air reprise nous ne pouvions nous empêcher de
nos embrasser de nouveau. Quand nous cessâmes a nouveau ces lèvres
était coller a mon cou et entre deux baiser papillon sur la peau de
mon cou il me demanda.
« Est-ce que tu m'aime aussi
Kévin? J'ai besoin de le savoir ...tellement besoin... »
Je serrai mon prince, mon Raven dans
mes bras et lui répondit la strict et l'exquise vérité.
« Oui, je t'aime .. »
Notre amitié avait bel et bien pris le
chemin de l'amour. Un amour plein de passion, un amour véritable
mais qui portant devait rester secret. En tant que magicien officiel
de la famille royale j'avais une tour qui m'était réserver. A
chaque instant de libre de Raven il m'y rejoignait.
Cette relation était sans aucun
défaut, oui vraiment parfaite jusqu'à ce jour. Le jour ou je
surpris le père de Raven, le roi, lui annoncer ses fiançailles et
son futur mariage. J'étais au détour d'un couloir et il me fut
impossible d'empêcher mes larmes de couler quand j'entendis la voix
de celui que j'aimais accepter se mariage. Ce fut comme si on m'avait
planter une lame dans mon cœur et que l'on s'amusait a découper mon
cœur, a le déchirer de part en part. Le soir même, je fermas la
porte de ma tour par un sort de verrouillage n'ayant pas de clé. Je
ne voulais pas voir Raven ce soir. Il m'envoya quand même une lettre
via un des corbeau apprivoiser qu'élever le garde forestier du
palais.

« Kévin...
Je sais que tu as tout entendu et je
tiens a te dire que si j'ai accepter ce mariage c'est uniquement pour
le royaume. Tu es et restera le seul qui compte vraiment pour moi, le
seul que j'aime et que j'aimerai jusqu'à mon dernier souffle. Mais
il faut que j'offre a ma famille une descendance... Cela me déchire
le cœur, mon amour, de devoir t'infliger cela.
Sache que je
t'aime.
Raven »

Ce soir la, j'eusse l'impression de
pleurer a m'en déshydrater.
Durant les mois qui suivirent je fus
déprimé. Même Raven qui ne manquait aucune occasion de me prouvait
son amour n'arrivait pas a me remonter le moral car chaque jour qui
passait nous rapprocher un peu plus de son mariage. Je détestais la
femme qu'il allait épouser, je ne la connaissais pas et je ne
voulais pas la connaître... Pourtant il le faudra bien. Il fallait
que je me fasse une raison. Au moins, il m'aimerai moi et non elle.
En dehors de ma petite vie, de celle du
palais. Je ne savais pas que le monde et les gens avaient commencer a
pourrir. Je n'avais pas sentie les ténèbres approchaient et je les
avait encore moins vu envahir petit a petit le cœur des gens.
Bientôt des guerres civiles se déclenchèrent. Il y eu de plus en
plus de meurtre, de viol et pire encore bien que je n'en sache rien.
Le monde dans lequel je vivais commencer petit a petit a sombrer dans
les ténèbres. Le mariage de mon Raven eu lieu et je fus obliger d'y
assister, pire encore je dus donner ma bénédiction au marier. Ce
moment était le plus dure que j'ai du affronter dans ma vie et tout
le longs de la cérémonie, je vis Raven me lancer des œillades,
triste mais pleine d'amour. Je ne le vis plus aussi souvent, sa femme
se doutait que son mari la trompait mais elle ne savait pas que
c'était avec moi, le magicien de la famille et surtout un homme.
Elle accaparer tout son temps et trouver le moyen de le retrouver ou
qu'il soit. Nos moments d'intimité et d'amoureux furent beaucoup
réduits, ce qui n'arranger forcément rien a mon état...
Après le peuple se fut au palais que
les ténèbres s'attaquèrent. Elles avaient commencer avec les plus
faibles d'entre nous. Les domestiques, les gardes, la femme de
Raven.... Ils étaient tous devenu monstrueux. Même la plus jeune
sœur de Raven était froide, méchante, colérique, violente avec
tout le monde... Avant elle était la douceur et la bonté incarné..
Le roi déclara la guerre au pays voisins et la reine se mit a
prendre des amants ici et la. La guerre … Ce fut une horreur pour
moi. Bien je ne n'eus pas a bouger de ma tour pour y participer. En
vérité je ne savais pas ce qui se passait dans mon monde, je
n'appris bien plus tard que ce qu'avait fait les ténèbres … quand
je me suis rallier a elle.
Je vais vous passer plusieurs détail
inintéressant de mon histoire pour passer au dernier jour de mon
monde, au dernier jour de ma vie d'humain....
Raven allait partir combattre avec ces
troupes et tenait absolument a passer sa dernière nuit avec moi
plutôt qu'en compagnie de sa monstrueuse femme. Cette soirée fut
une des plus tristes et paradoxalement une des plus merveilleuses que
j'ai pu vivre;.. jusqu'à ce que la femme de Raven nous découvrit.
J'avais négliger notre sécurité, dans mon empressement j'avais
oublier de verrouiller la porte de ma tour et sa femme sachant que
j'étais très proche de son mari et étant donner qu'elle ne le
trouvait nulle part avait finit par débarquer et nous trouver, nu
dans mon lit en train de nous embrasser. Elle jura, hurla, envers
Raven et contre moi, elle se mit a tout casser dans mes appartements
et je dus l'immobiliser a l'aide d'un sort pour qu'elle ne touche pas
a mes produits dangereux. Je n'avais pas remarquer que le visage de
Raven avait changer.... Il était …. Méconnaissable... Fondu dans
la colère que les ténèbres attisait dans son cœur. Une colère
qu'il nourrissait envers moi car on avait découvert notre histoire
d'amour qui devait rester un secret.
« Raven? »
« Toi …. Pourquoi ….? TOUT
EST FINI! »
Il hurla a plein poumons et a peine
rhabiller il se saisit de son épée et la brandissait contre moi.
« Raven... »
« Ferma la! Je n'aurai jamais du
commencer cette histoire avec toi! JAMAIS! J'ai tout perdu maintenant
qu'elle sait! …. Mais .. j'y pense ... »
L'air fou il se tourna vers sa femme
immobiliser et sans que je n'en ai eu le temps pour l'en empêcher il
transperça son cœur de son épée. J'étais stupéfiait, horrifier
par tant de rage, par ce geste dont je n'aurai jamais capable mon
prince.... Sa lame dégoulinait de sang et il la brandit de nouveau
vers moi.
« Qu'est-ce qu'il y a Kévin? Tu
as PEUR?! … Oh oui j'espère que tu as peur! Car je vais tout faire
disparaître! Toute cette histoire et personne n'en saura rien! …. »
Il plaqua sa main vide contre son
visage et riait, d'un rire fou qui me glaça le sang.
« Quand j'y pense …Comment?!
Comment ai-je pu tomber amoureux de toi!? »
Je ne comprenais pas... il était si
différent de mon Raven … Était-ce la vérité ce qu'il me disait?
Était-ce le véritable Raven que je voyais, en cette instant? Non ce
n'était pas possible.
« Quand je t'ai vu pour la
première fois … autant être honnête, je t'ai trouver laid,
hideux. »
Nouveau coup de poignard dans mon cœur
déjà bien amoché... laid … hideux … Lui qui m'avait si
longtemps dit que j'étais beau … Que je ne devais pas préter
attention au gens qui ne voyait que mon apparence... Je me souvins de
la première fois ou l'on s'est parler et ou il disait que
l'apparence ne faisait pas la personne … Alors .. Tout … Tout
n'était qu'un mensonge …. Mon cœur … Il se brisa a jamais …
Tel un miroir que l'on a fracasser de son poing. Irréparable....
« Je …. je ne … te ... »
Je me mis a pleurer, toute cette
souffrance qu'il m'infliger... Comment pouvait-il me faire cela ?
Après tout les mots d'amour qu'il m'avait dit … Avec tout les
sentiments que je portais a son égard ?
« JE NE TE CROIS PAS! »
J'avais hurlais cette phrase car
c'était un cri de mon cœur meurtri mais cela ne fit que rire Raven,
mon amant....
« J'en ai marre de tes
jérémiades, marre t'entretenir un mensonge qui n'a que trop duré!
Je vais anéantir ce visage que je n'ai que trop vu... ADIEU! »
Je ne pu faire un mouvement pour
esquiver son épée qui allât directement se planter dans mon œil
gauche.. D'un façon si précise … Si réelle …. Le coin de mon
œil gauche était le dernière endroit qu'il avait embrasser avant
que sa femme ne nous découvre.... L'amour … Un mensonge … la vie
était si cruel. Mais c'était fini maintenant …. Fatalité.
Je m'écroulais sur le sol, en train de
mourir... Mon sang coulant tel une rivière qui n'aurait jamais du
voir le jour. La dernière chose que je vis … Raven s'en allant par
l'escalier de ma tour, son épée sanglante laissant des gouttelettes
de sang … de mon sang tomber sur le sol.
J'étais maintenant seul et le froid
m'envahit, le froid de la mort. La douleur physique n'était rien par
rapport a celle que vivait mon cœur en cette instant. C'est cela qui
du attirer les ténèbres vers moi. Car en un instant j'eus
l'impression de flottait.... En lévitation, soudain sans douleur,
sans vie. Je n'avais plus mal, c'était comme si la douleur s'était
stopper comme si une quelconque force avait créer un mur autour de
mon cœur pour arrêter sa souffrance. Il faisait noir et mon unique
œil ne voyait rien a part le noir … Les ténèbres, profondes
...Sombre … et Infini....
« Veux-tu détruire ce monde ….
? »
Cette voix … Elle était a la fois
masculine et féminine a la fois douce et rude, glacial et chaude.
Tentatrice....
« Nous pouvons le faire … Mais
il faudra en payer le prix.... Nous voulons ton cœur. Nous voulons
que tu nous appartiennent. »
Qu'avais-je a perdre ?J'avais déjà tout perdu .... Je pouvais me
venger a présent, on m'en offrait la possibilité.... Un monde
pourrit ne valait pas la peine de continuer a vivre... Il fallait le
détruire … il n'en valait pas la peine....
« Oui …. »
"Oui … DETRUISEZ TOUT! QU'IL
NE RESTE PLUS RIEN!!!!!!!!!!! JE NE VEUX PLUS RIEN!!!!!!!!!!!!!!!!!!"
Dans un ultime crie de colère je vis
mon cœur sortir de ma poitrine … s'en allait vers les ténèbres
et leurs bras m'enveloppèrent comme pour me consoler... Elles me
changèrent … me rendirent plus forts … Effacèrent ma mémoire …
Effacèrent ma douleur.... Je n'étais plus Kévin Regnard … Lui il
avait était tuer par Raven Hope, le prince de mon monde.
J'eus
comme une vision en cette instant … Je me voyais, buvant le thé
entouré de peluche, de poupée et de sucrerie. J'avais de beau
vêtements, une belle canne, et un chapeau haute forme sur la tête.
Un chapelier … J'étais un chapelier ?
« Pouvons nous t'appeler … The
Mad Matter ? Notre chapelier fou … Notre émissaire des ténèbres
… notre première émissaire noir? »
« Oui ... »
Voici mon histoire … Vous a t-elle
plus ? Car maintenant que vous l'avez lu … Il ne me reste pas
vraiment le choix … HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA!


The Mad Matter's story [Complete] Break-1425115989

_________________
~~ In my Wonderland ~~
... Or Nightmare ...
The Mad Matter's story [Complete] Menberscard1
Les ténèbres m'ouvrent leurs bras
...Pour que la faucheuse m'enlace ...

Love Song Requiem
The Mad Hatter X Darks Wings Prince
~https://www.youtube.com/watch?v=UdBPzo4B-TU~
The Mad Matter's story [Complete] Break__Ohayo_Gozaimasu_by_Piggy_Flyer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Mad Matter's story [Complete]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maple story
» Maple Story ^^
» DMITRI & JAYCEE ♒ What's the matter with you ?
» 1er After Secret Story JVC 2
» The story starts laying in the dark with someone new. ♠ Saejin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Liberty RPG :: Thousand Acres Wood :: La chambre blanche de Naminé-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit